Déserts médicaux : l’Assemblée devrait repousser la proposition Vigier

Publié le 20/11/2012

10 mois après une précédente initiative, le député centriste d’Eure-et-Loire Philippe Vigier revient à la charge cette semaine pour tenter de réguler la démographie médicale et les installations des médecins libéraux. Mais la seconde tentative ne sera pas la bonne. Sa proposition de loi qui vise à imposer un exercice obligatoire de trois ans dans une zone déficitaire à tout nouveau diplômé sera examiné jeudi en séance publique à l’Assemblée Nationale. Mais elle devrait être repoussée, la commission des affaires sociales s’étant déjà prononcé contre. En plein conflit avec les internes, on peut d’ailleurs compter sur Marisol Touraine pour s’y opposer elle aussi, puisque ces jours derniers la ministre de la Santé n’a cessé de répéter qu’elle était contre toute coercition à l’installation. Dans un communiqué, la CSMF critique «la dangerosité de ce texte absurde pour l’accès aux soins» et «salue la sagesse de la Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale qui vient de rejeter la proposition de loi Vigier.» A l’Assemblée nationale, Philippe Vigier n’est pourtant pas totalement seul à défendre une régulation de l’installation.


Source : legeneraliste.fr