Déserts médicaux: la proposition Vigier rejetée par l’Assemblée

Publié le 27/01/2012

Les députés ont voté jeudi soir contre la proposition de loi du député Nouveau centre. Le texte, qui avait été entièrement remodelé lors de son passage en commission des Affaires sociales, prévoyait un arsenal de mesures cœrcitives pour lutter contre les déserts médicaux. Le député Philippe Vigier voulait rendre obligatoire la réalisation d’un stage de 12 mois dans une maison de santé ou dans un hôpital en zone déficitaire pour les étudiants en troisième année d’internat, ainsi que 3 ans d'exercice en zone déficitaire pour tout médecin après sa formation. L’auteur du texte n’a pas participé au vote déplorant que sa proposition ait été «découpée en tranches fines par la suppression des principaux dispositifs, dont l'internat régional». Et il a regretté l’absence des socialistes pour ce vote. La secrétaire d'Etat à la Santé, Nora Berra, a justifié son opposition par la volonté du gouvernement de «privilégier l'incitation plutôt que la coercition». Le PS était également opposé au texte. Jean-Marie Le Guen a estimé que le problème des déserts médicaux ne se réglerait «ni par l'incitation ni par la contrainte».


Source : legeneraliste.fr