Démographie

Déserts médicaux: Est-ce la faute aux femmes? Abonné

Publié le 25/11/2011
Déserts médicaux: Est-ce la faute aux femmes?


©BURGER/PHANIE

Elles bouderaient la campagne et les banlieues difficiles.Elles préféreraient le salariat. Et quand elles s’installent en libéral, ce serait toujours trop tard et avec des carrières qui s’arrêtent trop tôt. On reproche finalement aux femmes de travailler moins que les hommes… Bref, selon certains, la féminisation de la profession serait en partie responsable de la crise de la démographie médicale… Et si derrière toutes ces accusations se cachait un mauvais procès ?

Depuis les années 1980, le pourcentage de femmes médecins n’a cessé de croître. De 26 % en 1986, elles sont passées à 31 % en 1992, à 37 % en 2000 et à 40 % aujourd’hui. Dans ce dernier quart de siècle elles ont encore gagné du terrain. Et, dans un futur proche, plus de la moitié des confrères (54 % des nouveaux inscrits au Tableau de l’Ordre) seront alors… des consœurs ! Dans ce nouveau contexte, la femme est-elle l’avenir de la médecine générale ou bien un vrai danger pour la démographie médicale, comme le prétendent certains Avant d’accuser, il convient de nuancer. En dépit d’un…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte