Liberté d’installation

Déserts médicaux, deuxième round  Abonné

Publié le 10/11/2011

Après de vifs débats sur le sujet au moment de la réforme Bachelot, les déserts médicaux tracassent de nouveaux vos élus. Après l’appel d’une centaine de députés de la majorité la semaine dernière contre les déserts médicaux – une proposition de résolution avait été déposée demandant que « la lutte contre la désertification médicale soit une priorité nationale » –, c’est au tour de Philippe Vigier (photo), député Nouveau Centre d’Eure-et-Loir, de monter au créneau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte