Des victimes de la Thalidomide attaquent l’Etat Belge

Publié le 01/09/2010

Treize victimes belges de la thalidomide ont assigné l'Etat belge en justice et lui réclament chacune 5 millions d'euros, rapporte mercredi le journal belge La Dernière Heure. La citation met en cause la responsabilité de l'Etat belge entre 1957 et 1962 pour avoir mis «en vente libre» la thalidomide, commercialisée en Belgique sous le nom de Softenon, sans «avoir mis en oeuvre aucun dispositif quelconque susceptible de protéger l'utilisateur contre un tel empoisonnement». En février 2010, la ministre de la Santé avait annoncé la création prochaine d'une Fondation pour les victimes de la thalidomide, dotée de 5 millions d'euros, mais celle-ci n'avait pas vu le jour en raison de la chute du gouvernement en avril.

La thalidomide a été commercialisée à partir de 1956 comme sédatif pour soulager les nausées des femmes enceintes avec de terribles effets sur l'embryon.


Source : legeneraliste.fr