Vaccination

Des vaccins et des hommes  Abonné

Publié le 16/06/2017
.

.
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Le HCSP a désormais décidé de préférer des vaccins à âge fixe plutôt qu’à intervalles fixes. Les études qu’il a examinées ont, en effet, montré que les rappels concernant le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite pouvaient sans crainte être espacés de 20 ans, à condition que la primo-vaccination dans l’enfance ait été correcte. Le rappel des 25 ans présente la particularité de comprendre une dose de vaccin coquelucheux (dTcaPolio), qui peut être administré jusqu’à 39 ans révolus si la dose des 25 ans est manquante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte