Ostéoporose

Des réponses sur le traitement à long terme  Abonné

Publié le 17/06/2011
La question de la durée optimale du traitement anti-ostéoporotique fait toujours débat. Deux études présentent les résultats à 5 ans pour le denosumab et à 10 ans pour le ranélate de strontium. Pour les biphosphonates, aucune réponse claire n'est vraiment apportée aux médecins.

Pour Roland Chapurlat (Hôpital Edouard Herriot, Lyon) "la poursuite du denosumab pendant 5 ans est bien tolérée et son efficacité anti-fracturaire se maintient", d’après les résultats de l'extension de l'étude pivotale de phase III FREEDOM. Toutes les femmes participant à l'essai initial de 3 ans ont été invitées à continuer le denosumab deux ans supplémentaires. Les 2 343 femmes ayant reçu 5 ans de denosumab ont ainsi constitué le groupe « long terme », et les 2 207 femmes ayant été traitées pendant 2 ans après 3 ans de placebo ont constitué le groupe « de novo ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte