Des reins prélevés en Nouvelle-Calédonie puis greffés à Sidney

Publié le 06/05/2013

Un prélèvement de reins a été réalisé pour la première fois en Nouvelle-Calédonie avant une greffe en Australie sur des patients calédoniens et ce en moins de 24 heures, a annoncé lundi le Centre hospitalier territorial (CHT) de Nouméa.

« C'est un événement extraordinaire. On attendait ça depuis vingt ans que l'insuffisance rénale est prise en charge en Nouvelle-Calédonie", a déclaré Jacqueline Bernut, présidente du conseil d'administration du centre hospitalier, précisant que de très longues et nombreuses adaptations juridiques avaient été nécessaires avant qu'une telle opération soit possible.

Les reins d'un patient en état de mort encéphalique ont été prélevés à Nouméa puis deux patients en attente d'une greffe ont été contactés. Ces derniers sont partis en Australie, à trois heures de vol de Nouméa. Les greffons ont été transplantés sur les receveurs à l'hôpital Prince Alfred de Sydney où les prélèvements ont été effectués avec l'appui de chirurgiens australiens comme il s'agissait d'une première.

En Nouvelle-Calédonie, 35 patients sont inscrits sur la liste nationale d'attente de greffe de reins.

« Jusqu'à présent, pour un patient insuffisant rénal il fallait soit avoir un donneur vivant dans sa famille et faire une greffe en Métropole, soit attendre un don également en Métropole », a indiqué l'équipe médicale du CHT.

Environ 50 % des insuffisants rénaux bénéficient d'une greffe en Métropole contre seulement 25 % en Nouvelle-Calédonie.


Source : legeneraliste.fr