Exacerbations dans la BPCO

Des recommandations plus "frenchy"  Abonné

Publié le 12/02/2010
Si elle s'appuie largement sur les recommandations de la SPFL 2003 et de GOLD 2009, la proposition de recommandations sur la prise en charge des exacerbations de la BPCO version SPLF 2010 apporte des nuances par rapport aux recommandations anglo-saxonnes en particulier sur le recours à l'antibiothérapie ou la corticothérapie systémique.

Les recommandations présentées au congrès de la SPLF seront vraisemblablement un peu modifiées dans leur version définitive, les débats entre les présentateurs et la salle ayant surtout porté sur la rigidité et la complexité de la filière de soins établie pour la prise en charge des exacerbations ainsi que sur la dichotomie trop marquée entre les stratégies à adopter en ambulatoire et en hospitalisation. Les corrections porteront sans doute davantage sur la forme que sur le fond.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte