Etudes

Des protocoles cliniques complexes  Abonné

Publié le 27/04/2012

Si la recherche fondamentale foisonne, la recherche clinique prospective se heurte se son côté aux réticences des patients et à la lourdeur des protocoles. Selon le Dr Bernard Croisile, « nous essuyons beaucoup de refus de patients. Il faut souligner que de plus en plus d’essais nécessitent la pratique d’une ponction lombaire. Il faut faire comprendre que le processus diagnostique et thérapeutique s’apparente à celui d’une tumeur où on a besoin d’une biopsie, pas seulement d’une image radiologique pour commencer une chimiothérapie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte