Des patients comme les autres ?  Abonné

Publié le 20/11/2009

Y a t-il une différence entre un patient à la CMU et un assuré lambda ? Evidemment non, selon Michel Combier, qui ne veut pas distinguer l’un de l’autre. "Ces personnes ont des difficultés dans la vie, ils n'ont pas su ou pu organiser leur vie quelque part, il faut le comprendre. Mais cela ne fait pas d'eux des patients différents pour autant". Le généraliste toulousain ironise : "Mieux vaut un patient à la CMU qui vous sera remboursé, qu'un chèque en bois". Néanmoins, il remarque que "les gens qui ratent des rendez-vous sont plutôt des CMU-istes".

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte