Traitements topiques

Des ordonnances mal rédigées  Abonné

Publié le 14/01/2011

Fait étonnant : 40 % des prescriptions de topiques dans le traitement du psoriasis ne sont pas bien suivies. Et c’est la qualité de rédaction des ordonnances qui semble participer à cette mauvaise observance. C’est en tout cas ce que montre une étude présentée aux Journées dermatologiques de Paris, première du genre, qui a épluché 767 ordonnances émises en 2008-2009. 47 % d’entre elles ont été rédigées par des généralistes et 53 % par des dermatologues. L’étude met en exergue qu’une minorité contient les informations requises pour une utilisation correcte des traitements topiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte