Des médecins syriens redoutent «une catastrophe sanitaire»

Publié le 07/11/2012

Entre 90% et 95% de l'aide internationale envoyée au centre du Croissant-Rouge arabe syrien à Damas est confisquée par le régime de Bachar al-Assad, a dénoncé mercredi à Genève le docteur Tawfik Chamaa, membre fondateur de l'Union des organisations syriennes de secours médicaux (UOSSM). Le porte-parole de l'UOSSM, qui regroupe 14 organisations de secours de différents pays dont la France, la Turquie, la Suisse et les Etats-Unis, a ainsi lancé un appel aux responsables humanitaires, leur demandant de «veiller à ce que le matériel et les produits arrivent véritablement à la population». Le Dr Chamaa a ainsi donné l'exemple de la disparition dans le nord de la Syrie d'un convoi de 11 camions du Programme alimentaire mondial (PAM), dont l'aide est habituellement distribuée par le Croissant-Rouge arabe syrien. Selon lui, la Syrie va vers une «catastrophe sanitaire». Il a ainsi dénoncé la «mort silencieuse» des malades qui décèdent, non pas sous les balles ou les bombardements, mais tout simplement parce qu'ils n'ont plus de médicaments.


Source : legeneraliste.fr