Des médecins regrettent les insuffisances du plan cancer

Publié le 06/11/2009

La coordination nationale médicale santé environnement (CNMSE) qui regroupe plusieurs centaines de professionnels de santé regrette le manque d’audace du Plan cancer 2 sur le volet environnement. Si elle se réjouit que des études soient menées sur les liens entre polluants et cancer, elle réclame l'interdiction immédiate du bisphénol A, "alors que les données scientifiques s'accumulent montrant sa toxicité". Elle pointe aussi d'autres polluants organiques comme les phtalates, les parabens, les composés perfluorés et les pesticides.

Enfin, ces médecins estiment que le budget du Plan cancer 2 est insuffisant. "Il y a une multiplication par 3,4 entre 1975 et 2005. Pendant que la population s’est accrue de 31%, les déclarations de cas de cancers se sont accrues de 236%, soit près de 8 fois plus ! En regard de ce constat, le budget alloué pour le plan cancer 2 n’est que de 750 Millions d’€ et nous pensons qu'il n’est pas à la hauteur du risque estimé."


Source : legeneraliste.fr