Des médecins du Samu pour seconder les pilotes d’hélicoptère ?

Publié le 16/07/2014

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Une réglementation européenne pourrait bientôt contraindre les médecins du Samu à seconder les pilotes d'hélicoptère dans certaines manœuvres. En effet, à compter du 28 octobre, un membre d'équipage technique, sera obligatoire, en plus du pilote, pour certaines missions héliportées. Or, l’assistant technique ne sera « pas nécessairement » un employé de l'entreprise de transport, selon l'Aviation civile. La tâche pourrait bien incomber au membre de l'équipe médicale : infirmiers et médecins auront la mission d'aider le pilote après avoir reçu « une formation particulière ».

Le SNPNAC, un des principaux syndicats des pilotes, juge « inacceptable » de confier cette tâche à des personnels dont ce n'est pas le « métier principal » et appelait, mercredi, à la grève. Mais recourir au personnel médical déjà à bord est l'option jugée la plus probable par les professionnels. En tout cas, elle sera la moins coûteuse pour les contribuables. « Vu les budgets et les restrictions actuelles », Nicolas Letellier, président de l'Association française des médecins utilisateurs d'hélicoptères sanitaires hospitaliers, n'est pas opposé à ce que les médecins aident les pilotes. Ils les assistent souvent déjà.

Que les médecins assistent les pilotes, « nous ne sommes pas contre » mais « il faut qu'ils soient correctement formés et affectés à plein-temps » à cette tâche, estime de son côté Mathieu Vandenavenne, pilote et président de l'Association nationale pour le service médical d'urgence par hélicoptère. Mais existera-t-il des candidats ? Les équipes du Samu « ne sont pas forcément à l'aise dans les hélicoptères et le pilote doit déjà gérer leur peur » affirme-t-il.


Source : legeneraliste.fr