Des médecins dans le collimateur  Abonné

Publié le 05/02/2010

Les médecins peuvent être placés sous entente préalable pour une période maximale de six mois lorsque leur taux de prescription d’arrêts maladie ou la durée de ces arrêts est significativement supérieure à la moyenne régionale. Cette procédure autorisée depuis 2004 a en fait été mise en pratique à partir de 2006. « C’est une tempête dans un verre d’eau », estime le Dr Siavellis, qui souligne que « ce procédé n’est pas de bonne augure alors que les rapports entre les médecins et la Caisse sont déjà assez dégradés ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte