?Hypertrophie bénigne de la prostate

Des idées reçues battues en brèche  Abonné

Publié le 13/05/2011
Si les alpha-bloquants seuls ou en association restent le pivot du traitement médical de l’HBP, de nouvelles données pourraient permettre d’affiner les stratégies thérapeutiques.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Comment utiliser au mieux les traitements, en monothérapie ou en bithérapie ? Chaque année apporte son lot de précisions pour la prise en charge optimale de l’hypertrophie bénigne de la prostate. Avec, en ce début 2011, plusieurs études venant contredire certaines idées reçues.

La première concerne le lien entre volume prostatique et efficacité du traitement médicamenteux. Statistiquement, on sait qu’il existe une relation positive entre le volume de la prostate et la sévérité des symptômes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte