Des gènes pas assez épissés  Abonné

Publié le 06/03/2009

Crédit photo : ©USDEG/PHANIE

Une nouvelle perturbation moléculaire survenant dans les cellules cancéreuses a été mise en évidence par une équipe de médecins-chercheurs de l’Institut de cancérologie Gustave Roussy (IGR, Villejuif). Il s’agit de l’épissage des gènes, c’est-à-dire l’assemblage des différents fragments de gène (ou exons). Cette étape s’effectue de façon anormale dans les cancers du sein. L’épissage est contrôlé par un complexe de 15 protéines appelé spliceosome dont 11 sont surexprimés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte