Gynécologie-obstétrique

Des évolutions sans révolution  Abonné

Publié le 18/12/2009
Simplification de l’IVG, diversification des méthodes contraceptives, des progrès colossaux en procréation médicale assistée, et des traitements médicaux pour des indications traditionnellement chirurgicales sont les grandes avancées de la discipline.

Des médicaments en remplacement du bistouri

En gynéco-obstétrique, la place de plus en plus importante des traitements médicaux pour des pathologies habituellement chirurgicales comme les fausses couches, les grossesses extra-utérines et les fibromes constitué le fait notable de la décennie selon le Dr Joëlle Bellaïsch-Allart (vice-présidente de la Société française de Gynécologie et du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français, CH des 4 villes, Sèvres).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte