Des députés veulent renforcer l'indépendance du médecin du travail

Publié le 16/12/2009

Un groupe de travail de députés UMP et Nouveau centre (NC) sur la souffrance au travail, a proposé mercredi, afin de renforcer l'indépendance des médecins du Travail, qu'ils ne soient plus payés par les entreprises, mais par un fonds auquel elles cotiseraient. Dans un rapport présenté mercredi, la «commission de réflexion sur la souffrance au travail», présidée par Jean-François Copé et Pierre Méhaignerie (UMP), suggère également de que les services de santé au travail « soient organisés à l'échelon régional. Ils pourraient être pilotés par les agences régionales de santé (ARS) ». Elle propose aussi de créer une certification «santé et qualité de vie au travail» pour promouvoir les bonnes pratiques des entreprises. Et elle plaide pour un renforcement du rôle des comités d'hygiène, sécurité et conditions de travail (CHSCT) et de mieux former les managers et les employeurs sur la souffrance au travail.


Source : legeneraliste.fr