Des chercheurs américains préconisent une coloscopie tous les dix ans

Publié le 19/09/2013

Une coloscopie tous les dix ans dès l'âge de 50 ans éviterait 40% des cancers colorectaux, selon une nouvelle étude menée aux Etats-Unis publiée mercredi. La fréquence de cet examen devrait être plus grande s'il existe des antécédents familiaux de ce cancer, responsable de 1,2 million de morts par an dans le monde, soulignent les auteurs de cette recherche parue dans le New England Journal of Medicine. Pour arriver à cette conclusion, les auteurs ont analysé les données provenant de 88.902 participants à deux études de long terme, fondées sur des réponses à un questionnaire soumis tous les deux ans entre 1988 et 2008. Les chercheurs ont aussi obtenu des informations sur les coloscopies et rectosigmoïdoscopies effectuées. Ils ont analysé 1.815 cas de cancer colorectal et 474 décès qui en ont résulté. Ils ont constaté que la coloscopie, comme la rectosigmoïdoscopie, permettaient de réduire le risque de développer ce cancer et d'en mourir. Seule la coloscopie a toutefois permis de diminuer le risque de cancer dans la partie proximale du colon, mais sans permettre le même degré de protection que pour les cancers du colon distal, précisent ces chercheurs. Si tous les participants avaient subi une coloscopie, ils auraient réduit leur risque de cancer colorectal de 40%, dont de 61% pour les cancers du colon distal et de seulement 22% pour les cancers du colon proximal. Les conclusions de cette étude devraient alimenter le débat autour de la fréquence souhaitable de cet examen.


Source : legeneraliste.fr