Dépression et peines de cœur  Abonné

Publié le 24/09/2010

Les symptômes dépressifs pourraient interagir de façon importante et délétère avec les pathologies cardio-vasculaires. Telles sont les conclusions d’une étude de cohorte publiée récemment dans Heart. Ce travail a comparé chez 5 936 fonctionnaires britanniques suivis sur cinq ans, le risque de décès des sujets associant symptômes dépressifs et pathologie cardiaque à celui de sujets en bonne santé ou présentant une seule de ces pathologies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte