Cancer de la prostate

Dépister ou non ?  Abonné

Publié le 02/07/2010
Difficile de s’y retrouver... Alors que la HAS vient de se prononcer à nouveau contre le dépistage systématique du cancer de la prostate par dosage du PSA, l’AFU défend avec virulence le principe du dépistage organisé.

Crédit photo : ©ZEPHYR/SPL/PHANIE

L’utilité du dépistage du cancer de la prostate en termes de santé publique, fait depuis plusieurs années l’objet d’un débat nourri entre la majorité des urologues, partisans du dépistage organisé, et certains épidémiologistes et cancérologues qui dénoncent l’absence de bénéfice démontrés et le risque de surtraitement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte