Pharmacovigilance

Dépister les valvulopathies sous Mediator®  Abonné

Publié le 19/11/2010
L’Afssaps invite les médecins à dépister une valvulopathie chez les patients ayant été traités par le Mediator® plus de trois mois au cours des quatre dernières années.

Selon une étude sur les données de remboursement de l’Assurance-maladie menée durant 4 ans, les analyses des experts estiment que 500 décès sont attribuables à la prise de Mediator® (benfluorex) sur les 33 ans de sa commercialisation, entre 1976 et 2009. Ces données ont conduit l’Afssaps à préciser les modalités de suivi des patients traités. Le dépistage concerne les patients ayant pris du benfluorex pendant au moins 3 mois en sachant que le risque de valvulopathie est maximal dans les deux premières années et persiste deux ans après l’arrêt du médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte