Dépistage des cancers : le paradoxe des généralistes  Abonné

Publié le 14/10/2011

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Une étude InCa/BVA a été menée auprès de 600 généralistes en septembre 2010 afin de mieux connaître leur opinion et leurs connaissances sur les différents dépistages de cancers. Il en ressort que la grande majorité des médecins est tout à fait convaincue de l’efficacité des dépistages des cancers du col de l’utérus (79 %), du sein (78 %) et du cancer colorectal (72 %). Paradoxalement, l’attitude en consultation n’est pas forcément corrélée cette perception d’efficacité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte