Dépendance : une "aide au répit" pour aider les aidants

Publié le 12/02/2014

Jean-Marc Ayrault a dévoilé mercredi à Angers de premières mesures pour l'adaptation de la société au vieillissement qui figureront dans un premier projet de loi ciblé sur le maitien à domicile présenté le 9 avril en Conseil des ministres. Accompagné des ministres Marisol Touraine (Santé) et Michèle Delaunay (Personnes âgées), le Premier ministre a ainsi indiqué que les plafonds d'aide mensuels de l'APA vont ainsi être revalorisés de montants entre 100 et 400 euros. Et le reste à charge des patients âgés, sera pour sa part baissé. Au total, 375 millions d'euros supplémentaires seront consacrés chaque année à l'APA à domicile, a annoncé le Premier ministre.

Concernant les aidants, "la loi consacre une aide au répit, afin de permettre à l'aidant d'une personne très peu autonome de s'absenter quelques jours en garantissant que le relais sera pris auprès de l'aidé", a également indiqué Jean-Marc Ayrault. D'un montant qui pourra aller jusqu'à 500 euros annuels au-delà du plafond de l'APA, "cette aide permettra par exemple de financer sept jours de séjour dans un hébergement temporaire", a-t-il détaillé. Le projet de loi prévoit en outre une amélioration de l'accès aux "aides techniques" à domicile. Quelque 140 millions d'euros seront consacrés à ce volet prévention et à l'aménagement du domicile, notamment en téléassistance.


Source : legeneraliste.fr