Dépendance: rien avant les présidentielles

Publié le 07/01/2012

Il n'y aura "pas de nouvelles mesures" réformant la prise en charge de la dépendance des personnes âgées avant l'élection présidentielle, a indiqué vendredi le ministère des Solidarités. Fin août, le Premier ministre François Fillon avait repoussé cette réforme en raison du contexte économique difficile, indiquant vouloir "y travailler encore d'ici le début de l'année 2012". La ministre en charge du sujet, Roselyne Bachelot, avait ensuite affirmé que la réforme n'était pas "annulée mais reportée", ajoutant qu'un "point" serait fait "début 2012". Interrogé par l'Agence France Presse vendredi, le cabinet de Mme Bachelot a indiqué qu'il n'y aurait finalement "pas de mesures nouvelles avant la présidentielle" concernant la dépendance. Pour autant, "l'effort financier en faveur des personnes âgées se poursuit", a-t-on fait valoir, rappelant les mesures votées cet automne dans le cadre des lois de finances 2012, notamment une enveloppe de 50 millions d'euros pour aider le secteur de l'aide à domicile. Le PLFSS prévoit aussi, comme chaque année, une hausse des crédits de la Sécu alloués au secteur des personnes âgées dépendantes (+6,3%). Promesse de campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, puis réaffirmée en début de mandat, la réforme de la dépendance, qui doit améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées et en alléger le coût pour les particuliers, a été plusieurs fois reportée.


Source : legeneraliste.fr