Démence et surdité sont parfois corrélées

Publié le 15/02/2011

Les personnes âgées atteintes de surdité paraissent avoir une plus grande probabilité de souffrir de démence, selon les résultats d'une recherche publiés lundi par la revue médicale américaine «Archives of Neurology». Les chercheurs de la faculté de médecine Johns Hopkins (Maryland, est) ont suivi 639 personnes âgées de 36 à 90 ans ne souffrant pas de démence. De 1990 à 2008 les participants ont été soumis à des tests pour évaluer leur fonctionnement mental et leurs capacités auditives. Durant un examen conduit après une période médiane de 11,9 ans, les auteurs de l'étude ont diagnostiqué 58 cas de démence dont 37 cas de maladie d'Alzheimer. Chez les participants de 60 ans et plus, 36,4% du risque de démence était lié à une perte de l'ouïe. De plus, le risque de développer la maladie d'Alzheimer s'est accru de 20% pour chaque dix décibels de perte d'acuité auditive, ont estimé les auteurs de l'étude. Explications possibles avancées par le Dr Frank Lin, principal auteur de ces travaux : des individus souffrant de démence pourraient être considérées à tort comme malentandants; les deux pathologies pourraient résulter d'un processus neuropathologique commun; enfin, la perte de l'ouïe pourrait induire la démence compte tenu de l'isolement social.


Source : legeneraliste.fr