Décès de l’homme le plus vieux du monde à New York

Publié le 10/06/2014

Un New-Yorkais d'origine polonaise, reconnu comme l'homme le plus vieux au monde, est décédé dimanche à Manhattan à l'âge de 111 ans. Son décès a été confirmé lundi par le Guinness des Records, qui lui avait octroyé ce titre le 8 mai dernier, à 111 ans et 93 jours. Alexander Imich était né le 4 février 1903 dans le sud de la Pologne, à l'époque partie de l'Empire russe. Sa santé avait récemment décliné, mais il était suffisamment alerte en avril et mai pour avoir donné plusieurs interviews, sur le secret de sa longévité qu'il attribuait à de bons gènes.

Alexander Imich avait aussi attribué sa longévité au fait qu'avec sa femme Wela ils n'avaient jamais eu d'enfants. Il avait toujours peu mangé, ne buvait jamais d'alcool et faisait de l'exercice, avait-il ajouté. Plus jeune, il aimait aussi nager. Ce spécialiste de para-psychologie, qui avait publié un livre à 92 ans, et avait aussi étudié la zoologie et la chimie, vivait seul dans une résidence pour personnes âgées depuis le décès de sa femme en 1986, entouré de ses peintures, dans le quartier d'Upper West side.

Il n'était pas, de loin, la personne la plus vieille au monde: 66 femmes étaient plus âgées que lui à la mi-mai, selon le même Groupe de recherche gérontologique. La plus âgée est une Japonaise de 116 ans, Misao Okawa, née le 5 mars 1898, selon le Guinness des records.


Source : legeneraliste.fr