Si « Le Généraliste » était paru en février 1898

De quand datent les premiers accoucheurs ?

Par
Publié le 23/02/2016
Histoire

Histoire

Jusqu’à la fin du XVIe siècle, les sages-femmes étaient seules appelées auprès des femmes en couches ; les chirurgiens n’intervenaient que dans des accouchements laborieux. À partir de cette époque seulement, les femmes en couches commencèrent, même dans les cas ordinaires, à recourir aux chirurgiens. La mort qui suivit la délivrance de Madame, Marie de Bourbon-Montpensier, et dont Loyse Bourgeois fut accusée à tort, contribua pour beaucoup à faire naître cette révolution dans les mœurs.

Le premier chirurgien qui sut inspirer assez de confiance aux dames pour les assister en ces circonstances délicates fut cet Honoré qu’Henri IV, non sans ironie, appelait « l’homme de Paris qui délivre les femmes ». Mais tandis que déjà les accoucheurs étaient réclamés par la bourgeoisie, ils restaient encore à la porte des augustes parturientes. Ainsi, dans un des accouchements de Marie de Médicis, la présentation ayant eu lieu par le siège, on envoya bien chercher Honoré, mais ce fut cependant Loyse Bourgeois qui, seule, se chargea des manœuvres nécessaires.

Plus tard, aux couches de Marie-Thérèse, le chirurgien François Bouchet est présent, mais il reste dans l’antichambre.

Loyse Bourgeois constate avec aigreur qu’« une infinité de coquettes ayment beaucoup mieux qu’aux accouchemens où l’enfant se présente bien, que M. Honoré les accouche qu’une femme. Cela est à présent à la mode ».

Le nom d’« accoucheur » n’est donc pas antérieur à cette époque…

(Dr Witkowski, « La Chronique médicale », février 1898)


Source : legeneraliste.fr