De l’iode radioactif dans le ciel français

Publié le 15/11/2011

De mystérieux rejets d'iode radioactif, trop faibles pour constituer un danger, ont été détectés dans l'air en France, a annoncé mardi l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire. L’IRSN a été alerté la semaine dernière par son «réseau scientifique» sur des traces d'iode 131 dans l'air de plusieurs pays d'Europe centrale. Il a à son tour lancé une vague d'analyses, dont les premiers résultats montrent de très faibles niveaux de concentration d'iode radioactif dans la moitié nord de la France. Une présence «tout à fait inhabituelle» mais «sans aucun risque pour la santé des populations» car ne dépassant pas quelques microBécquerels par mètre cube, assure l'Institut. Les installations de Fukushima au Japon étant hors de cause -l'iode 131 ayant une durée de vie très courte- le rejet viendrait plutôt d'Europe centrale ou d'un peu plus loin. Une centrale nucléaire ou un réacteur de recherches pourraient être à l'origine de ces rejets, mais aussi une installation produisant des isotopes radioactifs à usages médicaux, comme ce fut le cas à Fleurus en Belgique en 2008.


Source : legeneraliste.fr