De la parodontite à l’anévrysme  Abonné

Publié le 20/05/2011

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Parodontites et anévrysmes de l’aorte abdominale (AAA) pourraient être étroitement liés selon les travaux d’une équipe française publiés dans PloS One. Ces chercheurs ont montré chez le rat, une corrélation entre la taille de l’anévrysme et la présence de P.gingivalis. "Ces résultats, à terme, pourraient permettre de ralentir voire stopper la progression des AAA en traitant la maladie parodontale ou par l’utilisation d’antibiothérapies adaptées", espèrent les auteurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte