« Quand on a 17 ans »

De grâce et de fureur...  Abonné

Par
Publié le 08/04/2016
1

1
Crédit photo : © Roger Arpajou

Après François Cluzet en médecin de campagne, c’est au tour de Sandrine Kiberlain de nous étonner en généraliste des hautes montagnes. Elle n’a pas le rôle principal mais, mine de rien, elle va être capitale dans le rapprochement des deux garçons dont parle le titre - premier vers célèbre d’un poème de Rimbaud : « On n’est pas sérieux quand on a 17 ans ». Célèbre mais un peu mensonger. Damien et Tom sont très sérieux. Ils souffrent juste d’une « antipathie violente et irrationnelle », comme le diagnostiquera le père de Damien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte