De « faux » diabétiques de type 2  Abonné

Publié le 15/05/2009

On sait poser le diagnostic de diabète de type 1 chez l’adulte de plus en plus souvent grâce au dosage d’anticorps spécifiques (anti-îlot (ICA), anti-insuline (IAA), anti-décarboxylase de l'acide glutamique (GAD) et anti-tyrosine phosphatase membranaire (IA2)), ce qui permet de lier l’apparition d’un diabète à l’âge adulte à un diabète de type 1 auto-immun : le diabète de type 1 lent ou diabète LADA.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte