LE DIABETIQUE CORONARIEN

D’abord le traitement médical  Abonné

Publié le 04/09/2009
Dans la droite ligne des conclusions de l’étude COURAGE, BARI-2D confirme que le traitement médical intensif fait aussi bien que la revascularisation chez le diabétique de type 2 ayant une maladie coronaire stable.

Crédit photo : ©BSIP/AUBERT

Pas besoin de se ruer sur l’angioplastie chez le diabétique coronarien avec une maladie stable. C’est l’enseignement de l'étude BARI-2D (Bypass Angioplasty Revascularization Investigation in type 2 diabetes) qui a été publiée simultanément à sa présentation orale dans le New England Journal of Medicine. L’étude a cherché à savoir s’il fallait revasculariser précocement un coronarien stable et diabétique, un patient à risque par définition.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte