Crise + cancer = pauvreté...

Publié le 21/03/2013

En 2012, la Ligue contre le cancer a dû verser 8% d’aides financières en plus à des patients en difficulté. Le deuxième rapport de l'Observatoire sociétal des malades de la Ligue contre le cancer estime que la crise économique accroit les difficultés sociales des malades atteints de cancer. Alors que la vie pendant et après la maladie figurent parmi les axes de préparation du 3e plan cancer, le rapport estime que de plus en plus de malades ou leurs proches appellent à l'aide pour se nourrir, régler une facture d'électricité ou pour des frais médicaux : «Le cancer est la 1ère pathologie bénéficiant de l'ALD avec prise en charge à 100%, mais les malades n'arrivent plus à financer le quotidien. C'est la première fois que la Ligue contre le cancer a dû verser autant d'aides financières», souligne le professeur Jacqueline Godet, présidente de la Ligue contre le cancer. En 2012, la Ligue a ainsi aidé 20.000 personnes pour un montant total de 6,5 millions d'euros. Selon le rapport de la Ligue, près d'une personne sur deux doit modifier son mode de vie pour des raisons économiques liées à la maladie, et les trois-quarts de ces personnes réduisent toutes leurs dépenses quotidiennes, y compris les dépenses alimentaires et énergétiques. Les demandes sont particulièrement fortes dans certaines zones comme le nord de la France ou la Seine-Saint-Denis. Parmi les motifs d'aides, 52% concernent la vie quotidienne, mais 23% sont directement liées à la maladie (forfait hospitalier, prothèses capillaires et mammaires, dépassements d'honoraires...) et 17% les aides ménagères, assistantes maternelles pour maintenir l'enfant dans la famille.


Source : legeneraliste.fr