Crainte eugénique  Abonné

Publié le 12/10/2012

La Fondation Jérôme-Lejeune, financeur de la recherche sur la trisomie en France s’est déjà insurgée contre les dérives eugéniques de la technique d’ADN fœtal. La fiabilité et la précocité du dépistage font craindre une tendance à l’éradication de trisomie 21 dans la mesure où le diagnostic est donné à un stade où l'IVG peut être pratiquée. Une crainte fondée puisque depuis l'été, un test basé sur ce principe, le PraenaTest, commercialisé par la société Lifecodexx, est déjà autorisé en Suisse et se trouve disponible en Allemagne et en Autriche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte