Cardiologie

Coveram : une association pour deux indications  Abonné

Publié le 06/11/2009
Cette nouvelle association a fait ses preuves sur la mortalité totale et la morbimortalité cardiovasculaire.

Des progrès restent encore à faire dans le contrôle de la PA et, rappelle le Dr Atul Pathak, « même si la France est leader en Europe, seul 51% des patients sont contrôlés ». L’association de deux antihypertenseurs – voire 3 - est bien souvent nécessaire pour arriver aux valeurs cibles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte