Si « Le Généraliste » était paru en 1913

Coutumes bretonnes à la naissance

Par
Publié le 01/03/2017
Histoire

Histoire

En Bretagne, les sages-femmes, à la naissance des enfants, surtout des filles, leur pressent le sein pour en faire sortir du lait ; ce n’est pas naturellement sans faire crier l’enfant. Elles allongent ainsi le téton. En agissant de la sorte, chose très croyable, la petite fille devenue mère n’éprouvera aucune difficulté pour le premier allaitement de son enfant tandis qu’il n’est pas toujours de même et qu’il faut employer la pipe, moyen très douloureux pour la mère.

Les jeunes filles ainsi traitées ont un très joli téton bien allongé qui, une fois qu’elles sont devenues mères, les préserve de ces cercles bleuâtres et parfois bien dangereux pour les autres auxquelles cette opération n’a point été faite.

À la naissance de l’enfant, la sage-femme enlève les pellicules – le chapelet du front des sourcils avec le premier lait de la mère.

Si l’on fait également sortir du lait des seins des petits garçons, c’est, dit-on, pour les préserver de… la folie !

(« La Chronique médicale », 1913)


Source : legeneraliste.fr