Corvéabilité et malléabilité  Abonné

Publié le 05/04/2013

Au risque de passer pour bassement matérialiste en cette période privilégiée ou l'on parle facilement de ces feuilles au nom si évocateur de 2035, 2042, 2044, 2079 et bien d'autres, j'ai toujours autant de mal à comprendre avec quelle facilité certaines lois de finance envers (et contre tous) les médecins généralistes s'appliquent sans créer de réaction ni de la part des concernés eux-mêmes ni de leurs dignes représentants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte