Coronavirus : Twitter fait la chasse aux fake news et s'engage à renforcer ses règles de sécurité

Par
Publié le 19/03/2020
Adolescent sur son ordinateur

Adolescent sur son ordinateur
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Incitations à boire de l'alcool ou prendre un bain de soleil pour éradiquer le virus, rumeurs évoquant un complot international ou un virus créé par l'homme dans un laboratoire… Les "fake news" qui circulent sur réseaux sociaux à propos du coronavirus peuvent faire sourire mais représentent aussi un véritable danger pour les plus crédules. Pour lutter contre ce phénomène, le service sécurité de Twitter a affirmé hier qu'il allait faire la chasse aux fausses informations diffusées pendant la crise sanitaire. Malgré des équipes réduites et un dispositif massif de télétravail parmi des employés, l'entreprise à l'oiseau bleu assure qu'elle va se rapprocher des autorités sanitaires et renforcer sa sécurité.

Même Trump trompe...

Twitter affirme ainsi que les posts contenant des messages « de désobéissance des recommandations faites par les autorités sanitaires ou encourageant les gens à ne pas appliquer de distanciation sociale », « de partage de traitements inefficaces ou non adaptés à la prise en charge du covid-19 », « de contestation de faits scientifiques sur la transmission du virus » ou encore « comportant informations visant à manipuler » seront supprimés.

Pas sûr que ces dispositions suffisent selon certains twittos, qui ont fait remarquer à Twitter que de nombreux messages de ce type étaient parfois relayés par… les chefs de l'État eux-mêmes ! Avec en tête le président américain Donald Trump, qui minimise la crise sanitaire depuis ses débuts. Twitter osera-t-il ainsi supprimer les tweets de ses comptes certifiés ?

En attendant, en France, des médecins tentent déjà de sensibiliser les internautes au fait que l'information scientifique doit primer sur les fake news. Le Dr Hélène Rossinot, médecin en santé publique, a d'ailleurs diffusé en début de semaine une courte vidéo appelant à ne pas écouter les rumeurs farfelues circulant sur le coronavirus :


Source : legeneraliste.fr