Coronavirus, pas d’allongement des délais pour l’IVG pendant l’épidémie

Par
Publié le 21/03/2020

La crise sanitaire actuelle complique l’accès pour tous les autres soins et interventions, hors Covid-19. C’est pour cette raison qu’hier soir au Sénat, l’ancienne ministre socialiste Laurence Rossignol proposait un amendement pour prolonger de deux semaines les délais légaux pour l’IVG et « supprimer l’exigence d’une 2e consultation pour les mineures » en raison des risques d’être hors délai.

Lors des débats elle s'est inquiétée de « gros problèmes sur l'accès aux IVG ». « Les médecins vous demandent deux semaines d'allongement des délais », a-t-elle dit.
« Pas sûr que ce soit l'objet du texte », Olivier Véran a indiqué qu'il en parlerait à la secrétaire d'Etat aux droits des femmes Marlène Schiappa « pour voir s'il y a lieu de prendre des dispositions » et promis « une réponse dans les deux jours ».
Le rejet de l'amendement a agacé la sénatrice

Ce vendredi, le ministère de la Santé a donc publié sur les réseaux sociaux un post pour rappeler que les permanences de soins urgents, dont l’IVG, restaient assurées pendant la crise.


Source : legeneraliste.fr