Coronavirus : comment vous avez aménagé votre salle d'attente

Par
Publié le 17/03/2020
Salle attente

Salle attente
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Le ministère de la Santé a publié lundi 16 mars, ses recommandations pour la prise en charge dans les cabinets de ville des patients symptomatiques suspectés d’avoir contracté le coronavirus sur le site de la Direction générale de la santé. Très attendues, ces directives contiennent notamment un volet sur les dispositions à prendre dans la salle d’attente.

Si le ministère recommande de fonctionner uniquement sur rendez-vous avec éventuellement des plages horaires spécifiques pour les patients symptomatiques, il suggère lorsque cela n’est pas possible de prévoir des lieux d’attente isolés pour ces patients ou au moins de respecter une distance d’au moins un mètre entre les patients. Aérer ou désinfecter régulièrement et retirer les objets non nécessaires font aussi partie des recommandations.

Des généralistes réactifs

Mais sans attendre les recommandations officielles, les cabinets de médecine générale, MSP, centres de santé etc avaient déjà commencé à appliquer cette organisation de bon sens. D’après notre enquête* menée sur le site du Généraliste, 82,4 % d’entre vous expliquaient avoir adapté leur salle d’attente pour limiter la propagation du virus. Ceux qui ne l’avaient pas fait, la plupart du temps l’expliquaient par une organisation déjà exclusivement sur rendez-vous et des salles d’attente déjà adaptées.

 


Pour ceux ayant modifié l'organisation de leur salle d’attente, beaucoup ont mis des affichages sur le Covid-19, ont supprimé les jouets et magazines ou réduisent le nombre de personnes pouvant être présentes en même temps. La séparation entre les patients potentiellement infectés et les autres ou la mise à disposition de gel hydroalcoolique ont également été mis en place par une majorité des répondants.

 

 

Plages de consultation spécifiques

Les généralistes citent aussi la mise en place de salle d’examen dédiée ou l’éloignement des sièges de plus d’un mètre. Certains distribuent des masques, d’autres nettoient régulièrement les sièges ou font attendre les patients dans leur voiture ou les préviennent par SMS de leur heure de passage. Plusieurs expliquent aussi avoir opté pour des plages de consultation spécifiques. « Les patients avec maladies infectieuses respiratoires ou ORL sont reçus sur rendez-vous après 17 h 30. Ceux qui toussent ou ont de la fièvre doivent sonner plusieurs fois et rester à l'extérieur pour que je leur amène SHA et masque avant d'entrer dans la salle d’attente », précise par exemple le Dr Foulquier de Cambon (Tarn).

Sur les réseaux sociaux aussi, les généralistes partagent les adaptations qu’ils ont fait subir à leur salle d’attente et leur organisation.

 

 

Même si les médecins ont parfois du mal à faire respecter les consignes aux patients. 

 

*Questionnaire en ligne entre le 10 et le 17 mars, 102 réponses


Source : legeneraliste.fr