Ulcère gastro-duodénal

Contrôler la cicatrisation  Abonné

Publié le 03/04/2009
Depuis l’utilisation des antisécrétoires et des antibiotiques, les complications de l’ulcère gastro-duodénal sont devenues rares. Mais certaines peuvent être graves.

Les principales complications de l’ulcère gastro-duodénal sont l’hémorragie, la perforation ulcéreuse et la sténose pylorique. Dans de rares cas, l’ulcère gastrique peut être un cancer, ce qui n’est jamais le cas de l’ulcère duodénal. La prévalence de l’ulcère duodénal est de 8 %, celle de l’ulcère gastrique de 2 %. Le traitement médical a pour objectif de soulager le patient, d’accélérer la cicatrisation spontanée et de prévenir les récidives et complications.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte