Editorial

Consensus mou  Abonné

Publié le 21/04/2017
.

.

À quelques heures du premier tour de la présidentielle, bien malin qui pourrait dire qui se qualifiera pour le second tant les sondages semblent serrés. Difficile aussi d’imaginer dans quelle mesure la victoire de l’un des quatre potentiels finalistes changerait vraiment la donne pour le monde de la santé. Tous semblent, à peu de choses près, d’accord sur le constat : pénurie d’offre médicale, trous dans la couverture maladie, approche trop curative.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte