Éditorial

Concurrence  Abonné

Publié le 28/11/2014

Crédit photo : ©PHANIE

« Nous sommes l’otage d’une situation créée par d’autres… » Pas content du tout, Eric May, chef de file des médecins des centres de santé, s’est résolu, la semaine dernière, à taper du poing sur la table. Motif de son ire : l’injustice faite aux anciens dispensaires, victimes collatérales de l’échec des négos entre la Cnamts et les syndicats qui bloque toute évolution de leur rémunération… Ce coup de gueule n’empêchera sans doute pas de dormir vos représentants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte