Femmes et insuffisance veineuse chronique

Compression et veino-actifs en première ligne  Abonné

Publié le 12/06/2009
Qui conteste encore que les affections veineuses chroniques altèrent la qualité de vie, générant sensations de douleur, prurit, lourdeur, tension des jambes ? Compression médicale et veinoactifs doivent être un recours précoce si l’on veut qu’ils entraînent un soulagement des symptômes les plus handicapants.

Crédit photo : ©BSIP/CAVALLINI JAMES

Le spectre des manifestations cliniques des affections veineuses chroniques (AVChs) est large, des télangiectasies, varices, œdèmes aux altérations cutanées (pigmentation, lipodermatosclérose, eczéma et ulcération). Si leur expression est favorisée par des facteurs de risque qui relèvent de la sphère personnelle (obésité, sédentarité, grossesse), elle est aussi très dépendante des conditions de travail.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte