Si « Le Généraliste » était paru en octobre 1915

Comment un médecin sauva Epernay de la destruction

Publié le 14/10/2015

« En s’arrêtant à Epernay où ils volèrent une énorme quantité de bouteilles de champagne, les Allemands imposèrent à la municipalité une contribution de 175 000 francs, n’accordant qu’un délai de trois heures pour le versement de cette somme. Quelques jours plus tard, quand les troupes germaniques furent battues sur la Marne, le duc de Mecklembourg fit transporter à Epernay son neveu auquel une balle avait causé une double perforation des intestins.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)