Si « Le Généraliste » était paru en octobre 1898

Comment savent mourir les médecins

Publié le 01/10/2015

« Les Goncourt ont fait dans leur “ Journal » le récit de la mort si grandiose du Pr Trousseau. Trousseau cherchant lui-même son propre diagnostic et faisant, en quelque sorte, passer un suprême examen clinique à ses élèves en les interrogeant, souriant, sur la valeur pronostique de sa “ phlegmatia alaba dolens ’ qui venait d’apparaître, est un tableau d’une grandeur admirable.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)