Hollande face à nos lecteurs

Comment « la médecine générale doit évoluer »  Abonné

Publié le 06/04/2012
François Hollande a accepté de répondre à six lecteurs du Généraliste sur les préoccupations de la profession. L’occasion de préciser son projet : plus de forfaits, plus de coopérations professionnelles, plus de tiers payant, plus de prévention… Aux médecins ruraux, il explique comment il entend « éviter la catastrophe » à l’hôpital local. Et il promet aux jeunes de « refonder la médecine ambulatoire avec eux » !

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

Dr Catherine Freydt : « Je redoute d’envoyer mes patients aux urgences… Quelles solutions voyez-vous pour réduire les délais d’attente et améliorer l’accueil des urgences non vitales » ?

François Hollande. Les délais d’attente sont souvent dus à la présence de patients dont la situation ne relève pas des urgences mais de la médecine de ville. Il faut respecter les missions de chacun et faire en sorte qu’elles soient lisibles pour le patient. Les soins qui ne nécessitent pas d’aller aux urgences doivent être pris en charge par les généralistes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte